07.04.2020

Alpine

Le rêve de Federica

Il a fallu se battre tout au long de la saison pour arriver sur la première marche du podium. En sachant que Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin étaient également prêtes à s'emparer de ce fameux globe de cristal du classement général, Federica n'avait pas le droit à l'erreur.

Elle a participé à presque toutes les compétitions, aussi bien les techniques que celles de vitesse. La saison a attaqué avec une victoire à Soldën, et ça a donné le ton pour la suite. On a toujours su que Federica est une grande skieuse, mais cet hiver nous avons découvert une grande championne. 

 

"Ça a toujours été mon plus grand rêve."

Federica Brignone


 

FEDERICA BRIGNONE

Federica Brignone, pas encore 30 ans, (seulement dans quelques mois), est née à Milan de parents passionnés de ski. En effet, elle est la fille de la championne de ski alpin des années 80, Maria Rosa Quario. Elle a chaussé des skis pour la première fois à seulement 1 an et demi, puis elle est entrée au ski club de Courmayeur à ses 6 ans, lorsque ses parents ont déménagé à Aoste, proche de des frontières française et suisse.

“L'amour du ski a toujours été là. J'ai juste skié encore et encore, j'ai passé du bon temps avec mes copains du ski club jusqu'à ce que je rentre dans l'équipe régionale en 2005."

Anecdote : elle chausse ses premiers skis Rossignol pour la première fois en 1992 quand elle avait seulement 2 ans, lorsqu'elle skiait sur les tapis à Milan. L'histoire d'amour a commencé très tôt.

FEDERICA BRIGNONE

 


Federica est la première skieuse italienne à remporter le gros Globe de cristal (vainqueur du classement général de la Coupe du Monde). Son plus gros accomplissement, qui s'accompagne de deux petits globes de la spécialité, celui du Géant et celui du Combiné Alpin. C'est ainsi qu'elle rentre chez elle, dans la Vallée d'Aoste, avec une valise chargée et surtout une nouvelle étagère à installer. 

Ça a toujours été mon PLUS GRAND RÊVE, que je pensais inatteignable, ou tout du moins vraiment vraiment lointain. Pour moi il fallait être complète, courir sur chaque course, c'est super stimulant et plaisant. C'est vraiment tout ce que j'ai toujours voulu. Comment vous vous sentiriez si vous pouviez réaliser tous vos rêves ? Donc... oui, je suis la plus heureuse !"


 

FEDERICA BRIGNONE




Elle est connue pour être ultra performante techniquement, notamment en Géant, mais cette saison on a découvert une vraie pro de la vitesse. Des années d'entrainement et de travail qui ont fini par payer.

“Cela fait des années que je m'entraine pour les épreuves de vitesse. Seulement cette année, c'est la première fois depuis 3 ans que je n'ai pas été bléssé pendant l'été, ce qui m'a permis de m'entrainer comme tous les autres athlètes. J'étais vraiment en confiance sur mes skis durant les Super G et les Descentes."

FEDERICA BRIGNONE
FEDERICA BRIGNONE

 


Retour sur l'anecdote, Rossignol supporte Federica depuis de nombreuses années maintenant. La relation entre un athlète de ski alpin et sa marque est primordiale pour s'assurer les premières places du classement. 

“La relation que l'on a est super importante. J'ai avec moi, un technicien de Rossignol, Sbarde, avec qui je travaille tous les jours sur neige, mais aussi pendant des heures dans le local pour la préparation de mes skis ; il est en contact direct avec Rossignol. 

Pendant le printemps, une fois toutes les courses finies, on teste le nouveau matériel avec les autres skieurs Rossignol. Ensuite, pendant l'été et l'automne, on travaille sur l'ajustement des réglages et des choix qui ont été fait pendant le printemps pour préparer l'hiver.

Ensuite, une fois que la neige arrive, je cours le plus de compétitions possibles et je ne teste plus vraiment, sauf s'il y a une grosse nouveauté qui arrive. Je suis une athlète simple, une fois que j'ai  trouvé les bons réglages avec mes skis et mes chaussures, je n'en change plus de l'hiver. Je me fie beaucoup aux sensations que j'ai sur la neige, j'y suis vraiment sensible, du coup c'est primordial d'avoir un bon ressenti pour que je puisse me dépasser à chaque fois."

 

FEDERICA BRIGNONE

 

Comme la moitié du globe aujourd'hui, Federica est confinée chez elle en attendant que la situation se calme. Et comme tout le monde, cette période est une bonne occasion pour prendre du temps pour elle, et faire des activités qu'elle ne peut faire d'habitude. 

“Comme d'habitude, je m'entraine tous les jours dans mon garage. J'ai pleins de choses à faire et j'essaye d'inventer des nouveaux enchainements pour ne pas m'ennuyer.

Je cuisine et j'essaye de nouvelles recettes, je nettoie et range tout mon matériel d'hiver et ma maison, ce que je n'ai pas le temps de faire d'habitude. Aussi je fais beaucoup d'interviews, de méditation, je prend du temps pour apprendre à jouer de la guitare et pour danser par Skype avec mon prof de hip-hop. C'est sûr, je ne m'ennuie pas du tout !"


FEDERICA BRIGNONE
FEDERICA BRIGNONE

 

Si l'on peut retenir un moment de cette saison, vraiment intense, on parlera du Géant de Sestrière, lorsque Federica a partagé la première place avec Petra Vlhova (membre également de la Band Of Heroes Rossignol), et surtout avec un tout petit centième de seconde d'avance sur Mikaela Shiffrin, un spectacle grandiose. C'est à partir de ce moment que le globe de la spécialité a commencé à être une réalité pour l'italienne.

Cette saison fut agitée, notamment par l'absence de Mikaela Shiffrin qui a choisi de faire une pause suite au décès de son père, à qui nous envoyons toutes nos pensées, et les dernières courses qui n'ont pas pu avoir lieu à cause de la pandémie du COVID-19, mais Federica a malgré tout réussit à engranger suffisamment de points pour prendre la tête du classement général et réaliser son rêve.

Merci Fede pour les émotions, pour cette saison incroyable. Show must go on. 

 

 

image

 

 

chargement