International News Snowboard News News Community

02/06/2009

Jeremy JONES: DEEPER - Les Alpes, "le camp extrême"...

Riders dans cette news : 

« Au pied de la ligne, c’était une sensation de malade! J’ai commencé à me demander si je devais vomir ou plutôt " faire dans mon patalon "… Xavier DE LE RUE montrait du doigt une ligne qu’il voulait que l’on grimpe, mais je ne le sentais pas vraiment… Cela nécessité de grimper 200 pieds sur la glace avec un seul point de fixation… Nous étions très exposé sur ce champ de neige… Pour la rider en toute sécurité, il faudrait un rappel au milieu de la ligne…


« Je te suivrais jusqu’à l’essentiel, et si je le sens pas, je t’assurerai » j’ai dit à Xavier. Avec un sac plus léger sur le dos, j’ai commencé à me sentir bien dès que j’ai approché la montée de glace. Xavier a mené la charge et a placé de solides protections sur toute la montée. J’ai suivi et je me suis senti bien. Sur les parties « craignos », nous étions protégé, et puis sur la face, la neige était encore gelée et idéale pour grimper. Cela montre qu’avec un choix de lignes propres, cela est tout à fait faisable.


Les deux derniers jours, nous avons grimpé et ridé quelques petites lignes. Nous espérons atteindre une grosse face à ce sommet, juste au-dessus de 14 000 pieds. C'est une sérieuse face qui permettait de tester nos compétences. Cela a été dur de grimper et dormir au sommet… Il a fallu s’acclimater… A chaque run, j’apprends quelque chose de nouveau. Rien n’est facile dans ces montagnes, et tu ne peux baisser ta garde à aucun moment… »

Jeremy JONES


Plus d’infos: www.jeremyjones.net

Commentaires ()
 
02/06/2009

VIDEO: INTERCREW 2009 en HD !

Riders dans cette news :   ;   ; Thomas GERIN

 

 

 

Intercrew 2009 shot on RED

Voici une nouvelle vidéo de l’INTERCREW 2009, le fameux événement organisé par Brynild VULIN et ses compères de Wise Ride, à Chamrousse (France). Shooté en HD avec la cam RED, on y retrouve quelques riders du Team: Brynild VULIN, Thomas GERIN, Dimitri BIAU, Enzo NILO, Nate JOHNSTONE…

Watch & Enjoy !

Production: TETES A CLAPS - Paris (Red owner)
Support : WYDIWYG (Red owner) - WATCH IT (grip)
Music : MGMT "Kids"

Commentaires ()
 
Xavier & Jeremy
28/05/2009

Jeremy JONES: DEEPER, Une nuit dans les Alpes...

Riders dans cette news : 

«  Xavier DE LE RUE m’avait montré les photos de cette ligne il y a quelques mois...
Pour l’atteindre, nous devons grimper 6600 pieds avant que le soleil ne chauffe la face. Le plus gros danger à cette période de l’année reste la chaleur. La nuit, la neige parait solide, la journée, la neige chauffe, et l’après midi, les avalanches commencent à pourrir le bas des montagnes. C’est pour ces différentes raisons que nous faisons notre ascension de nuit, dans le noir le plus complet, et la descente dès les premiers rayons de lumière. Cela était particulièrement important car pour accéder à cette ligne, nous étions exposé au danger plus d’une heure pour nous rendre au sommet.


Pour être sûr de ne courir aucun risque, nous avons commencé notre marche juste après le dîner, vers 22h. Sans lune, et avec des bois bien épais pour commencer, nous nous sommes tout de suite perdus… La rivière était notre sauveur ! Nous avons pu monter sur des rochers, gagner de l’altitude, et passer au dessus des arbres. Une fois sur la neige, plus aucun mot n’a été échangée entre nous… Sur le glacier, nous nous sommes encordés, avons tourné les projecteurs vers le haut, et avons tracé notre chemin jusqu'à la base de la ligne. La Twilight est arrivée comme nous l’avions fait précédemment, la course pouvait donc commencer…


J’ai tenu le rythme toute la nuit, mais une fois que j’avais passé la dernière combe, j’ai donné tout ce que j’avais, pour pouvoir limiter mon temps de passage sur cette descente très raide...
Les conditions étaient parfaites, la neige encore fraîche et souple … Juste après 8h, nous avons droppé dans notre ligne… »


Jeremy JONES


Plus d’infos: www.jeremyjones.net

Commentaires ()
 
27/05/2009

Jeremy JONES: DEEPER, le projet des Alpes !

Riders dans cette news : 

«  L’Europe a été pour moi un arrêt obligé chaque année depuis ma première venue il y a plus de quinze ans. 


La première fois que j’ai posé mon regard sur ces montages, j’ai eu le souffle coupé, et c’est toujours le cas aujourd’hui…Mettez Jackson Hole au sommet de Whistler, ou multiplié la taille de Snowbird par 3 ou 4 pour avoir une idée de la chose…


Mes précédents trips en Europe étaient principalement consacrés aux compétitions, photoshoots avec le team, sales meeting… Cependant, j’ai pu faire des journées de ride incroyables ! Je me rappelle encore de la sensation que j’ai éprouvé lorsque j’ai ridé ces grosses lignes...


La raison principale pour laquelle je ne suis pas allé sur les énormes faces est que je suis toujours ici durant l’hiver. La meilleure période est Mai ou Juin, quand les niveaux de neige augmentent et que la neige commence a collé sur la face nord habituellement gelée. Dans le passé, j’aurais été lâché d’Alaska à cette période de l’année, pour m’entraîner à faire des turns sur une plage au sable brûlant… Ces dernières années, j'ai réalisé que la fin du printemps est le moment de rider les grandes lignes bien raides, donc j’ai commencé ma saison plus tard afin de pouvoir le faire en Juin.


Une autre chose que j’ai apprise en venant en Europe, c’est d’être en contact avec les locaux. La première fois, je suis venu avec un groupe d’américains… Nous suivions la route habituelle des touristes, et nous avons oublié le vrai feeling de cet endroit. Je suis très chanceux d’avoir beaucoup d’amis proches dans le coin. Un d’entre eux est Xavier DE LE RUE. C’est le plus gros chargeur de Big Mountain que j’ai rencontré depuis de nombreuses années, et nous avons la même approche des montagnes.


Une chose que je n’ai pas comprise est le décalage horaire… Ca fais mal et il n’y a pas de vrai remède pour cela…Nous arrivons à l’instant, posons les pieds à terre, et allons tenter de récupérer un peu… »


Jeremy JONES


Plus d’infos: www.jeremyjones.net

Commentaires ()
 
Jeremy JONES
18/05/2009

Jeremy JONES: Alaska - DEEPER: Journée de rêve !

Riders dans cette news : 

« Aujourd’hui était l’apogée dans une partie de ma vie de snowboarder…
L'espoir commence à s'éclipser plus tôt dans la journée… Le vent a défoncé presque tous les aspects de la neige. Nous sommes finalement arriver au bowl où nous pensons trouver la neige et les lignes parfaites. Finalement, elles sont beaucoup plus grosses que ce que nous l’avons imagé, nous sommes sans voix ! Grosse glace, corniches énormes, chemins étroits, et épines dans tous les sens...


Travis Rice en a assez vu et nous a appelé dans l’avion pour le ramener dans le monde réel après 25 jours de campement. Ryland n’écoute que ses tripes, rejoins le caméraman sur l’île sécurisée pendant que Jonaven et moi-même avancions tout doucement dans le champ de bataille… Armé d’un bâton dans une main, d'un piolet dans l'autre, et d’une corde nous reliant ensemble, nous restons attentifs et produisons notre trace au milieu des séries de crevasses.


Une fois sur la face,  nous nous mettons en sécurité, et nous assurons qu’il n’y a qu’une personne exposée à la fois. Jonaven trouve son point culminant alors que je change de coin et grimpe avec une chute d'eau jusqu’au le sommet. L'exposition était au-delà des limites fixées.... C’était comme si nous étions dans un bar à sandwich au danger, qu’on a checké les «œuvres» et qu’on a payé le supplément de 99 cents pour avoir le gros modèle XXL ! Nous étions à la limite de notre zone securisée, mais toujours dedans. Tout le temps, nous avons parlé de la possibilité de revenir en arrière, mais plus haut nous allions, meilleur nous nous sentions.


Le temps semblait de nouveau jouer en notre faveur, et ce n’est que quand je suis arrivé au sommet que les choses se sont améliorées et que la première éclaircie est apparue dans l’heure. C’est difficile de faire appel quand le temps est hétéroclite. Il faut environ 4 heures pour arriver au sommet d'une ligne et à un certain moment, il faut y aller et espérer avoir quelques éclaircies dans l'après-midi. C'est pourquoi il vaut mieux aimer le processus parce que durant plusieurs jours, nous avons travaillé dur, et rentrer à la maison sans images...


Hier, je pense que Dieu était parmi nous et nous a récompensé pour notre persistance. En effet, les nuages se sont dispersés nous laissant une bonne fenêtre météo de 10 minutes pour rider et shooter la ligne du trip ! Nous avons trouvé de la pow, et ça a tout changé… Nous avons pu taper une grosse accélération sur la face, et aller à Mach 2 avec un contrôle total !


Les quatre dernières heures ont été dures… Le temps était correct, mais nous nous sommes démenés avec de hautes températures, du vent et des nuages. Cela nous a demandé d’utiliser toutes nos connaissances en matière de big mountain, pour atteindre notre but. Nous étions dans un niveau de ride en big mountain que je n’ai jamais connu jusqu’à présent ! Nous vivons, inspirons et touchons ces lignes depuis des heures, et même des jours, et le résultat est plus qu’à la hauteur ! Je n’avais jamais ressentie cela dans toute ma vie… »


Jeremy JONES


Plus d’infos: www.jeremyjones.net

Commentaires ()
 

Community

Pas de flux RSS disponibles

 
L'équipe Rossignol met à votre disposition un service de qualité afin de rendre votre expérience d'achat satisfaisante.

L'équipe Rossignol met à votre disposition un service de qualité afin de rendre votre expérience d'achat satisfaisante.

Nos partenaires

  • AUDI
  • Best of the Alps
  • CLUB MED
  • UCPA
  • CHAMROUSSE

Magasin de ski Rossignol France - Achat et vente en ligne de vêtements et de matériel de ski alpin, ski de fond et snowboard pour hommes, femmes et enfants.